Site icon Brillante Magazine

Focus sur la féminisation des sapeurs-pompiers

Depuis qu’elle est enfant, Georgia Nolan n’a qu’une seule ambition : devenir pompier comme son père. Hélas, à New York en 1932, les femmes n’ont pas le droit d’exercer cette profession. Ceci est le pitch du film Disney Vaillante sorti en 2022. 90 ans plus tard, sur un autre continent, des femmes hésitent encore parfois, trop souvent à devenir sapeur-pompier.

Elles ne sont aujourd’hui que 16% à exercer cette activité, soit 1 sapeur-pompier sur 6. Elles constituent donc une ressource précieuse à valoriser, notamment pour le volontariat.

Les femmes sont autorisées à exercer l’activité de sapeur-pompier en France depuis une quarantaine d’années : le décret du 25 octobre 1976 annonce ainsi que « les corps des sapeurs-pompiers communaux peuvent être composés de personnels tant masculins que féminins ». Le taux de féminisation des centres d’incendie et de secours a progressé au cours de ces décennies, mais les femmes ne représentent toujours que 16% des effectifs de sapeurs-pompiers civils1.

Les raisons sont diverses : métier considéré « d’homme », profession à risques, contraintes des responsabilités familiales pesant majoritairement sur les femmes, méconnaissance des conditions d’engagement… Malgré l’augmentation de la proportion de femmes dans les rangs des sapeurs-pompiers, des efforts restent à faire pour que la mixité progresse.

Aujourd’hui, en France, 1 sapeur-pompier sur 6 est une femme

Grades

Bien qu’elles soient de plus en plus nombreuses à rejoindre les rangs des sapeurs-pompiers, les femmes sont encore peu représentées parmi les officiers, notamment par rapport aux autres corps en uniformes : en 2016, elles constituaient 24% des effectifs de la police nationale et 17,5% de ceux de la gendarmerie nationale.

Depuis 2017, plusieurs mesures sont mises en place pour modifier de manière appropriée les locaux, les équipements et l’habillement : poursuivre l’installation de vestiaires et sanitaires séparés, adapter des tenues aux tailles et à la morphologie des femmes, mise en œuvre de matériels plus légers et plus ergonomiques de sorte que la force physique ne soit plus un facteur limitant sont tout autant de dispositions qui favorisent l’accueil et l’engagement des femmes chez les sapeurs-pompiers.

Avec le dessin animé Vaillante sorti en 2022, les pompiers débarquent enfin sur grand écran… Et pas n’importe quels pompiers puisqu’il s’agit de Georgia, une héroïne déterminée qui transmet à travers l’humour, un plaidoyer assez efficace pour l’égalité des sexes.

Le personnage a été inspiré par Rochelle Jones, la première femme devenue pompière, en 1982, à New York, ouvrant ainsi la voie à toutes celles auxquelles le film rend hommage, dans son générique de fin.

Sapeur-pompier, pourquoi pas vous ?

Vous avez le sens de l’engagement au service des autres, de l’altruisme et de la solidarité ? Et si, vous aussi, vous rejoigniez les rangs des sapeurs-pompiers ?
Pour s’engager en qualité de sapeur-pompier volontaire, il suffit d’adresser sa candidature directement au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de votre département en joignant :

Vous trouverez les conditions d’engagement sur le site du ministère de l’Intérieur.

1 Sources : édition 2018 des statistiques des services d’incendie et de secours, portant sur l’année 2017, par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC).

Quitter la version mobile