Les femmes du secteur maritime : L’Organisation Maritime Internationale (OMI) mène l’enquête.

L’un des moyens pour combattre l’invisibilisation des femmes dans les métiers dits d’hommes est de produire un état des lieux précis et factuel de leur présence et des postes qu’elles occupent. L’OMI lance, en collaboration avec Women International Shopping and Trading Association une étude mondiale sur la présence féminine dans les métiers maritime.

Militaire Israéliennes (©Israel Armed Forces)

Aujourd’hui, selon les chiffres de l’OMI, les femmes ne représentent que 2 % des 1,2 millions de personnes qui travaillent dans le domaine maritime au niveau mondial. Et 94 % de ces emplois se situent au sein du tourisme de croisière.

Les femmes sous-représentées ?

En partenariat avec WISTA (Women International Shippinig and Trading Association), l’OMI entreprend une enquête au niveau mondiale, intitulée Women in Maritime – IMO and WHISTS International Survey 2021. Elle est un des éléments visant à disposer, pour le domaine du transport maritime (fret, passagers, cargo …) d’ une main d’œuvre plus diversifiée et mieux formée. Ainsi, elle sera plus apte à répondre aux évolutions du domaine (autonomisation des bateaux, ports robotisés …). C’est donc en connaissant avec précision la présence et la répartition des femmes dans les métiers du secteur que celui-ci pourra – et devra – se transformer pour être certain d’offrir avec justesse et équité les postes dont il dispose sans distinction de sexe.

Les acteurs clé du secteur se mobilisent

WISTA est une association internationale regroupant des femmes, cadres et dirigeantes d’entreprises du domaine maritime. La branche Française est présidée par Marie-Noëlle Tiné, directrice adjointe du Cluster Maritime Français. L’association se fixe pour objectif de former, intéresser et maintenir les femmes aux postes de direction des secteurs maritime, commercial et logistique.

Cette étude est la suite logique du protocole d’accord qui lie les deux institutions depuis 2020 qui porte sur la promotion et l’inclusion féminine.

Les travailleurs du secteur maritimes invités à participer

Chaque personne qui œuvre dans le secteur maritime, quel que soit son employeur ou son statut, est invitée à venir s’exprimer sur le site de WISTA. Peu importe, également, la localisation de l’entreprise. Pour s’assurer néanmoins que les répondants sont concernés, l’enquête est ouverte aux États membres de l’OMI ainsi qu’aux OIG (organisations Intergouvernementales) ; ONG (Organisations non-gouvernementales) ; entreprises publiques et privées du secteur maritime et établissements de formation maritime.

La répartition des emplois féminins est à étudier(Source : Twitter / Shruti_Vyas @shruti_vyas2706)

Elle se tiendra, selon les engagements pris par le secteur, tous les trois ans et les résultats seront rendus publiques. Cette enquête fait partie de l’engagement numéro 5 du programme Envision2030 de l’ONU. L’engagement en question vise à réduire les inégalités de genre.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 30 juin 2021 pour répondre à l’une ou l’autre des versions de ce questionnaire et, ainsi, permettre de mieux connaître le présent pour bâtir un futur plus inclusif.

Et en France ?

Le Cluster Maritime Français mène d’ors et déjà sa propre enquête

En France, le cluster maritime semble faire partie des bons élèves de l’OMI dans le domaine de l’inclusion des femmes. Le secteur réalise, depuis 2013 sa propre enquête nommée “Cap sur l’égalité” et émet par ailleurs une série de recommandations sous la forme de fiches visant à accompagner ses membres dans la mise en place de bonnes pratiques en faveur de l’égalité Femmes / Hommes. Ces fiches se basent sur des applications concrètes testées parmi ses membres dans des domaines allant de la rémunération au recrutement en passant par la gestion de carrière et la formation.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site du Cluster Maritime Français  : https://www.cluster-maritime.fr/wp-content/uploads/2020/10/Fiches-VF-CMF-ok.zip

Que peut-on attendre d’une telle enquête ?

Cette enquête et ses résultats n’ont aucune valeur d’engagement, que ce soit pour les entreprises, les organisations ou pour les États qui y répondent. Elle propose un éclairage supplémentaire sur la place faite aux femmes dans un secteur professionnel jusqu’ici plutôt très masculin.

Une étude pour permettre une mise en lumière

Chaque éclairage sur la situation des femmes dans quelque industrie que ce soit constitue un pas en avant vers une meilleure égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, quel que soit le secteur d’activité. Le secteur maritime ne fait pas exception à la règle et entend bien promouvoir l’égalité des sexes.

Publié par Olivier Tourchon

Olivier, 45 années et quelques. Passionné de choses et d'êtres. Je ne supporte pas de voir une porte fermée, je veux systématiquement voir ce qu'il se passe derrière.